Vous êtes peut-être le propriétaire d’un ou plusieurs chevaux ? Si le vétérinaire suffit parfois à guérir les blessures nos amis équidés, il est parfois nécessaire de faire appel à des professionnels, tout comme nous le ferions avec des médecins spécialisés pour notre propre santé. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’ostéopathe équin.

Les grands principes

L’ostéopathie équine ressemble un peu à l’ostéopathie humaine. Le professionnel qui la pratique est à l’écoute des tissus de son patient. Lors d’une consultation avec un cheval, l’anamnèse commence par un entretien avec le propriétaire du cheval. De ce fait, un ostéopathe équin en Franche-Comté ou dans n’importe quel département peut récolter un maximum d’informations afin de trouver le meilleur traitement thérapeutique pour l’animal. Aussi, il se renseigne sur ses antécédents médicaux, mais aussi sur son comportement.

L’ostéopathe équin peut régler certains troubles, au même titre que son confrère qui traite les humains. A l’inverse, il y a certaines blessures pour lesquelles l’ostéopathie ne peut rien, comme les fractures. Il en est de même pour les problèmes neurologiques ou qui sont associés à des lésions de la moelle épinière. Enfin, les inflammations en phase aiguë ne peuvent être traitées par ce biais. Les maladies dégénératives ou les cancers nécessitent aussi des traitements donnés par d’autres spécialistes. Certains maux sont aussi liés au travail d’autres professionnels, comme un maréchal-ferrant ou un vétérinaire qui viendrait traiter les dents du cheval.

Quand consulter ?

Si les humains savent quand consulter, car ils peuvent exprimer leurs ressentis, ce n’est bien sûr pas le cas des animaux. Aussi, c’est au propriétaire du cheval de détecter si son animal a besoin de soins ou de traitement particuliers. Généralement, cela se remarque assez rapidement, surtout si l’on connaît bien son animal. Il y a toutefois certaines astuces pour détecter le mal-être ou la douleur :

  • changement de comportement
  • agressivité
  • manque d’obéissance
  • mauvaises postures
  • difficulté à réaliser certaines figures, etc.
Connaissez-vous l’ostéopathie équine ?
Notez cet article