Admirer ce qui a fait le Kenya à travers ses sites historiques

Les pays du continent africain sont célèbres grâce à leur richesse naturelle abondante. Cette réputation a eu la mauvaise conséquence d’occulter leurs autres aspects. Ainsi, le Kenya représente bien plus qu’un ensemble d’arbres et d’animaux. C’est une contrée qui a un passé. Les sites historiques à y découvrir sont aussi nombreux que ses espèces animales et végétales.

Pause historique en communiant avec la nature dans les ruines de Gede

Ces vestiges du passé se nichent au cœur d’une forêt verdoyante, dans le district de Malindi. En fait il constitue le centre d’un parc du pays. Les arbres qui l’entourent rajoutent un charme à ces murs toujours majestueux. Les visiteurs s’abriteront sous l’ombre des baobabs. Les touristes effectuent en même temps une balade dans la nature exotique et une découverte des ruines. Elle était autrefois une ville swahilie assez riche. Les restes du palais qui y existait témoignent de la situation économique du pays. Le hall d’entrée et l’arche sont facilement identifiables, de même que certaines pièces et même les salles de bain. Les mosquées continuent également de se dresser fièrement vers le ciel kenyan. Les visiteurs remarqueront la modernité des rues perpendiculaires, qui comportent des gouttières. Ils seront indubitablement impressionnés par la médina de corail. Un musée, situé dans le parc, retrace l’histoire de la ville.

Remonter le temps et livrer des combats du haut du fort Jésus

Il s’agit d’un fort édifié par les Portugais pour se protéger d’éventuelles attaques de la population kenyane. En effet, ils l’ont érigé après s’être emparés de la ville de Mombasa. L’UNESCO a jugé cette construction digne de figurer parmi les Patrimoines mondiaux de l’humanité. Sa quasi parfaite conservation permet de constater les forces militaires du Portugal à l’époque. Visiter ce fort durant un voyage kenya marco vasco aide à mieux connaître l’histoire du pays. Tous les détails restent visibles. Ainsi, les touristes découvrent le lieu d’observation des soldats. Ils admirent l’esplanade fortifiée, et le passage qui servait à faire circuler les esclaves et les prisonniers. Des canons parfaitement en ordre restent visibles devant le bâtiment principal. Le nom du fort vient du fait que les soldats qui l’ont construit combattaient sous le drapeau de l’ordre du Christ. La nature entoure magnifiquement le fort.

S’évader au sens littéral du mot dans la vieille ville de Lamu

Il s’agit plus précisément d’une île. Elle permet un dépaysement total pour les touristes. Visiter cette plus ancienne ville de l’Afrique de l’Est revient à se déconnecter du monde moderne. Les voitures n’y ont pas leur place. Seuls le vélo ou l’âne permettent de circuler entre les maisons de construction ancienne. Les animaux disposent du Sanctuaire des ânes pour se reposer et être bichonnés. Ces habitations montrent l’influence arabe qu’elles ont subie, mais aussi celle européenne et indienne. Un séjour au Kenya apporte un bon bol d’air frais. C’est également l’occasion de voir de près la culture swahilie. Un musée raconte l’histoire de la civilisation swahilie et ses relations avec la mer. La ville fut longtemps un comptoir de commerce important. Aujourd’hui, il s’agit d’une destination touristique prisée des vacanciers. De ce fait, s’y héberger n’est pas un problème.

Partager sur:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.