Comment construire un mur en pierre ?

La construction d’un mur en pierre fait partie des grands classiques des travaux de maçonnerie. Ce projet loin d’être facile, nécessite à la fois des outils et des compétences spécifiques dans le domaine. Retrouvez à travers cet article des conseils pour bien poser des murs en pierre.

Poser un mur en pierre : avant de commencer

Comme indiqué précédemment, les travaux de maçonnerie ne s’improvisent pas. Il faut y consacrer du temps et à la fois de l’énergie pour mener à bien le projet. Pour garantir la solidité du mur, ce dernier doit être posé avec soin sinon gare aux dangers pour vous ou vos projets !

Il est tout à fait possible de faire appel à des professionnels pour la réalisation de vos travaux de maçonnerie. C’est notamment le cas d’un maçon spécialisé dans la taille de la pierre qui pourra se charger de votre projet avec efficacité.

Les étapes de la construction d’un mur en pierre

Monter un mur se fait en plusieurs étapes :

  1. Commencer par délimiter le futur mur en délimitant son périmètre. Pour cela, vous pouvez utiliser des cordeaux tendus.
  2. Continuer par creuser les fondations. Toute construction de mur débute par la préparation des fondations. Il faut creuser sur une profondeur d’environ 40 centimètres, voire plus si la hauteur du mur dépasse le mètre. La largeur des fondations est quant à elle deux fois supérieure à la largeur totale du mur.
  3. Une fois les fondations creusées, l’étape du remplissage débute. Commencer par verser une couche d’environ 10 cm de cailloux de blocage à répartir à l’aide d’une dame. On ajoute ensuite une couche de ballast et du mortier sur environ 10 cm d’épaisseurs. Tous les 15 centimètres, il faut ensuite poser les fers à béton (reliés par des fils à ligaturer) sur la première couche de mortier. Une seconde couche de mortier est ajoutée sur 10 centimètres, puis il faut égaliser le tout. Le mortier doit sécher durant au moins une dizaine de jours.
  4. Construire un mur en pierre nécessite forcément des pierres. Si vous souhaitez utiliser des pierres naturelles, et donc irrégulières, il faudra en amont les trier pour une meilleure répartition. Les pierres les plus longues sont posées sur l’épaisseur, les plus petites au centre du mur et les pierres les plus belles et régulières sur les angles.
  5. Une fois fondations sèches et les pierres sélectionnées, on passe à l’élévation du mur. On commence par étaler du mortier sur les fondations sèches et on y place la première pierre d’angle. On continue ensuite en travaillant sur la longueur pour créer la base du mur. Pour faire pénétrer le mortier entre les interstices, on utilise une truelle. Au fur et à mesure les rangées se forment. Pour les pierres extérieures, il est conseillé de poser la face la plus plane de la pierre vers l’extérieur. Pour vérifier la verticalité du mur, on se sert d’un fil à plomb et un niveau tout au long de la pose.
  6. Il est maintenant temps de s’occuper des finitions ! Pour un mur lissé, il faut recouvrir la derrière rangée de pierres d’une couche de mortier qui sera ensuite aplanit.

Partager sur:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.